23 juillet 2019
Accueil > Portraits > BOUDA le médecin footballeur… par Yacine Lahlou

BOUDA le médecin footballeur… par Yacine Lahlou

Bouda de son vrai nom Bouacida Ahmed est l’un des meilleurs footballeurs que Sedrata ait enfanté.

Il jouait au poste de demi – centre. Il alliait élégance et bonne vision dans le jeu avec une distribution de balles très efficace. Il débuta à l’âge de 18 ans au sein des 3 S (Stade Sportif Sédratien) dont le président était Malek Boudjema puis évolua au sein de l’USS (Union Sportive Sédratienne). Pour la petite histoire, L’USS jouait à Annaba au stade Chabou en match d’ouverture de Hamra Annaba – CRB. Comme souvent à son habitude Bouda fit une partie époustouflante et remarquable. Le célèbre et regretté Lalmas vint en personne le féliciter. C’est ce que m’a raconté mon confrère et ami le docteur Mellouk Chérif cardiologue à Souk Ahras qui était présent ce jour – là au stade.

Au cours de sa scolarité au lycée Mahmoud Benmahmoud Bouda fut sollicité par L’ESG championne d’Afrique du nord pour jouer dans cette emblématique équipe. Il fut dissuadé de le faire par Si Saïd Filali proviseur du lycée qui lui conseilla sagement de s’occuper de ses études, m’a raconté hier el hadj Bouda. L’avenir lui donna raison. Jamais un carton jaune, ni un carton rouge, très fair play, El Hadj Bouda n’a jamais été sanctionné au cours de sa carrière sportive. Pour l’anecdote rapportée par notre toubib footballeur, au cours d’un match à Mérouana, Abdelaziz Allab défenseur de L’USS fut victime d’un grave traumatisme qui lui occasionna une double fracture au niveau du péroné et du tibia et qui mit fin à sa carrière. On entendit un horrible bruit de craquement dans le stade dans un silence de mort. Le regretté Hocine Messaia, l’avant centre baroudeur de l’équipe, éclata spontanément en sanglot, très peiné par ce qui venait d’arriver à son coéquipier. Il le vengea en marquant trois buts et signa la victoire de son équipe par le score de 3 – 0.

Avec Nour Eddine Zaidi plus connu sous le nom de Halaï, Bouda fut sélectionné dans l’équipe de l’est algérien. Il remporta le championnat d’Algérie universitaire à Constantine en 1975?. J’étais présent à cette belle finale très spectaculaire remportée par l’équipe de la faculté de médecine dans un stade Benabdemalek archicomble par le score de 4 – 2 si mes souvenirs sont bons. . Trois sédratiens faisaient partie de cette équipe : Meraihia Abdelatif, un excellent ailier droit, Sakhri Abelhamid, un percutant avant centre et notre Bouda.

Je cite de mémoire les autres joueurs : deux souk ahrassiens : Mellouk Chérif et Benharkat Abdelaziz, Khaled Mammeri, Laidouni, Hamid Mokrani l’ancienne vedette de l’USTebessa, Rouagha un attaquant biskri talentueux, et le Bouhroum gardien de but. Je n’ai pas souvenance du nom du onzième joueur. Huit de ces joueurs étaient de ma promotion à la faculté de médecine. L’équipe finaliste de cette rencontre n’était autre que celle de L’INH de Boumerdes où évoluaient plusieurs joueurs de la mythique JET (JSK).

A ces 3 questions concernant les joueurs avec lesquels il a évolué El Hadj Bouda a répondu sans hésiter. 

Qui fut le meilleur gardien de but ? Réponse : Youcef Direction. 
Qui fut le meilleur défenseur ? Réponse : Halaï.
Qui fut le meilleur attaquant ? Réponse : Kadri Souileh. 

A la fin de ses études, Bouda exerça comme médecin de santé publique à Sedrata puis s’installa en privé dans cette même ville.

Ainsi El Hadj Bouda a su concilier une carrière sportive avec des études de médecine longues et fastidieuses.
Aujourd’hui dans son bureau plusieurs photos d’équipes dont je publie quelques unes dans cet hommage, attestent de son attachement au football. Il continue à s’entraîner à plus de 65 ans d’âge et à jouer avec les vétérans. Il a été médecin de club et président de L’IRBS. Sport et médecine, telle est la devise de Bouda le médecin footballeur. Aujourd’hui j’ai vu son visage s’éclairer, sourire et rire à l’évocation de souvenirs et d’anecdotes du riche passé sportif qui fut le sien, une véritable cure de rajeunissement pour nous deux.  Décidément El Hadj Bouda a eu une vie bien remplie au service du sport – roi et de ses patients. Il mérite bien cet hommage.

Dr Yacine LAHLOU.
Source : CHRONIQUES SEDRATIENNES.
Facebook

__________________
PS : Pour ceux qui ne connaissent pas Sakhri Abdelhamid actuellement professeur d’histologie, ancien champion universitaire : sa famille habitait tout près du stade municipal, là où se trouvait l’ancien siège de la CASNOS. Il avait formé avec les enfants de son quartier « la commune  » une très bonne équipe de football redoutée et redoutable, qui s’entrainait et jouait beaucoup au football profitant de la proximité du stade.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *