16 octobre 2019
Accueil > A la une > KATEB YACINE, POÈME AU DOUAR SFAHLI

KATEB YACINE, POÈME AU DOUAR SFAHLI

Kateb Yacine évoque la mort atroce de son oncle maternel, sa femme et leur enfants tués ; brûlés vifs,  le 10 mai 1945 à Millésimo ( commune de Belkhir, près de Guelma actuellement …). Le douar Sfahli se trouve  à 30 km de Guelma, lieu d’origine en Algérie de la tribu de Keblout.

____________________
POÈME AU DOUAR SFAHLI
paru dans Liberté, Alger, le 23 février 1950

Jeunes filles de ma tribu

Votre silence me poursuit

Et le deuil ajoute au silence

Et l’exil ajoute à la mort

Et vos pleurs

Rancunières compagnes

Des brûlés vifs de Millésimo

Et vos larmes

Comme des brûlures du fouet

Eveillent le galérien

Au souvenir de sa prison natale…

Mais ce soir

Veuves et orphelins de ma tribu

Ce soir à Saïgon

Les agresseurs chercheront en vain des armes

Ce soir au bord du Fleuve Rouge

D’autres jeunes filles vous évoquent

Protégées de la mitraille

Grâce aux dockers d’Algérie

Grâce à la chair de vos charniers

Vous dont les larmes ont l’amertume

Du sang des peuples poignardés

Solitaires jeunes filles

De ma tribu décimée…


Rédigé par Amyra. D et publié sur Overblog le 21 octobre 2017

 

  • « Poème au douar Sfahli »: paru dans Liberté, Alger, le 23 février 1950. 
  • Sfahli  (Algérie)  / Coord. GPS : 36.3231 7.6446
    Douar issu du territoire de la tribu du Nador délimité par arrêté du 2 mai 1893 et constitué en quatre douars : Nador, Sfahli, Kef Rih et Aïn Ketone. Il est érigé en commune par arrêté du 15 janvier 1957. Siège : Hammam N’Baïls. Une section administrative spécialisée porte le nom de cette commune. (source)
  • Presse et journalistes « indigènes » en Algérie coloniale (années 1890-années 1950) : Lire

One comment

  1. etes vous sur que sedrata se truve à une dizaine de km de ourgla?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *