13 décembre 2019
Accueil > Patrimoine

Patrimoine

Tentatives de minimiser la découverte archéologique de Aïn Boucherit (Sétif) : Une polémique et des non-dits

Les découvertes archéologiques à Aïn Boucherit (Sétif), qui accréditent la thèse selon laquelle l’Algérie est «le berceau de l’humanité», ont suscité une polémique déclenchée par des chercheurs français. Le magazine Le Point.fr a publié, le 14 décembre 2018, un article au titre volontairement provocateur, intitulé « Non, l’Algérie ne serait …

lire

Site archéologie Aïn Boucherit : un pôle d’attraction mondial qu’il faut préserver

Les fouilles archéologiques conduites par des chercheurs algériens et étrangers, à Ain Boucherit formant partie du site, Ain Lahnech (Sétif) dont les résultats  communiqués jeudi 29 novembre 2018 à Alger dans une conférence, ont permis de découvrir « le deuxième site archéologique le plus ancien au monde remontant à 2.4 millions d’années ». Formée …

lire

Khenchela : La source thermale d’Aquae Flavianae (Hammam Essalihine)

Hammam Essalihine, Aquae Flavianae à l’époque romaine ou Fontaine-Chaude à l’époque colonial, est un bain romain qui existe depuis plus de 2 000 ans. Il est situé dans la commune d’El Hamma, site touristique et thérapeutique, à 7 km de Khenchela (Algérie). Son exploitation remonte à l’époque romaine. Selon les inscriptions, le complexe a été exploité ou probablement reconstruit durant …

lire

Tiddis (Constantine), un livre ouvert de 3 000 ans d’histoire

Suivant un ordre chronologique partant du pied au sommet de la montagne, la cité antique de Tiddis (nord-ouest de Constantine) déroule plus de 3000 ans de l’histoire d’Algérie à ses périodes lybique, punique, romaine et byzantine.  De l’époque punique, où elle devait s’appelait Taddart ou Ras Eddar, n’est aujourd’hui visible qu’une …

lire

L’épigraphie libyque, par DJEKRIF Yasmina

Depuis l’antiquité, on a beaucoup écrit sur les Berbères. De Salluste à Saint Augustin, Apulée, Procope qui appartiennent à la latinité chrétienne, au monde médiéval arabo-musulman avec Ibn-Khaldoun, El-Bekri, Ibn-Toumert, et plus récemment au XIXe siècle à l’époque coloniale, des généraux français, des anthropologues, des préhistoriens et des historiens ont …

lire

Les Dolmens de Roknia (Guelma)

3000 dolmens et menhirs ont été répertoriés, uniquement dans la région de Constantine, à Roknia (actuellement dans la wilaya de Guelma). Sans compter d’autres monuments de ce type dans d’autres régions de l’Algérie. Ce qui est énorme comparativement à la France qui en compte 4500 sur tout son territoire. Roknia, la nécropole …

lire